5th GK Social Business Summit

Lors de cette cin­quième édi­tion Gawad Kalin­ga a mon­tré que tous ses efforts res­taient concen­trés sur la pour­suite de son objec­tif : mettre fin à la pau­vre­té aux Phi­lip­pines d’ici 2024. C’est une nou­velle étape qui attend main­te­nant cette grande orga­ni­sa­tion puisque Tony Melo­to, son fon­da­teur, a sou­hai­té prendre du recul par rap­port à l’organisation. Tony del Rosa­rio, ami de longue date de GK, actuel CEO de Coca Cola à Sin­ga­pore, a accep­té de prendre sa suc­ces­sion. Nous ne dou­tons pas que Tony del Rosa­rio met­tra la même ambi­tion et la même fer­veur à pour­suivre le déve­lop­pe­ment de GK et lui sou­hai­tons beau­coup de suc­cès dans ce nou­veau chal­lenge.

Ne laisser personne derrière.

SEEDS

Par­mi ses nom­breuses ini­tia­tives, la Ferme Enchan­tée de GK abrite SEEDS.
Sur scène, les étu­diants sélec­tion­nés par­mi les com­mu­nau­tés les plus pauvres du pays, ont pré­sen­té leur his­toire, leur pro­jet et leurs aspi­ra­tions avec beau­coup d’émotions. En leur redon­nant confiance, en croyant en leurs capa­ci­tés, les men­tors de SEEDS font émer­ger des poten­tiels incroyables. Les jeunes veulent prou­ver qu’ils sont dignes de la chance qui leur est don­née de se construire un meilleur futur, et disent déjà vou­loir don­ner en retour tout ce qu’ils ont reçu.

SEED : The School for Expe­rien­tial and Entre­pre­neu­rial Deve­lop­ment
SEED pro­vides an edu­ca­tion-based solu­tion to rural deve­lop­ment. It is the first school for social entre­pre­neur­ship for the poor which serve as a model for rural deve­lop­ment through edu­ca­tion and hands-on lear­ning men­to­red by an inter­na­tio­nal team of social entre­pre­neurs and inno­va­tors. SEED pre­pares stu­dents to create social enter­prises that will deve­lop rural areas through rural job and wealth crea­tion. It serves as a pilot that will be repli­ca­ted to pro­vide a qua­li­ty edu­ca­tion to thou­sands in com­mu­ni­ties across the Phi­lip­pines.


L’entrepreneuriat social est une question de liberté.

STAGIAIRES

Chaque année plus d’un mil­lion de volon­taires issus des Phi­lip­pines et du monde entier aide à la construc­tion des com­mu­nau­tés GK (l’association a déjà construit plus de 2500 vil­lages GK sur tout le ter­ri­toire).

Chaque année, plus de 300 étu­diants, en grande par­tie des euro­péens issus des meilleures écoles et uni­ver­si­tés, se mettent au ser­vice de la Ferme Enchan­tée le temps d’un stage – il n’est pas rare qu’ils pro­longent leur séjour ou reviennent.

Loin de ce qui avait moti­vé leurs aînés dans la voix des affaires, ils sont convain­cus qu’entreprendre doit per­mettre aux indi­vi­dus de s’émanciper, que le lieu de tra­vail doit être un lieu d’opportunités où par­ta­ger des valeurs et oeu­vrer pour le bien.

FONDATION PAUL BOCUSE

Alors que nous appre­nions avec tris­tesse le décès de Mon­sieur Paul Bocuse pen­dant notre séjour à Buca­tan, nous rece­vions éga­le­ment la confir­ma­tion de la nou­velle étape du par­te­na­riat qui a débu­té l’été der­nier entre la Fon­da­tion Paul Bocuse et Gawad Kalin­ga. Deux étu­diants fran­çais ont été accueillis dans les cui­sines de la Ferme en 2017, deux jeunes phi­lip­pins seront for­més à par­tir du 2ème tri­mestre 2018 à l’Institut Paul Bocuse, qui rejoint le pro­jet. Ils attendent leur départ avec impa­tience ! Mer­ci à la Fon­da­tion Paul Bocuse et mer­ci à l’Institut Paul Bocuse pour leur enga­ge­ment sur cet ambi­tieux pro­jet.

A bientôt, au sommet !

 

 

Béné­fi­ciaires, par­te­naires, tous ont démon­tré pen­dant ces trois jours qu’en ne lais­sant per­sonne der­rière, cha­cun sor­tait gagnant.

La pau­vre­té est l’environnement quo­ti­dien de ces jeunes Phi­lip­pins, GK leur prouve qu’ils peuvent com­battre cette situa­tion et deve­nir des entre­pre­neurs d’espérance. C’est le miracle de leurs vies.

 

Ils sont nés pauvres mais ne mourront pas pauvres.