Les ambassadeurs d’Ahimsa Fund : des relais indispensables

Les ambassadeurs d’Ahimsa Fund : des relais indispensables

Chez Ahimsa Fund, nous voulons rassembler les cultures autour de valeurs communes : l’humanisme, la générosité, l’altruisme, le leadership et la volonté de contribuer à changer le monde. Pour ce faire nous développons des projets autour de l’entrepreneuriat social et de la santé. Dans cette démarche, il est nécessaire de tenir compte des sensibilités culturelles de chacun : les projets menés doivent s’adapter localement et être relayés pour mieux se développer. Dès lors, comment répondre à cette double exigence de rapprochement et d’harmonisation ? La réponse se trouve du côté de nos ambassadeurs ! Il faut identifier des leaders qui acceptent de devenir les ambassadeurs d’Ahimsa Fund dans leur pays quand, à son tour, Ahimsa Fund deviendra leur relais dans le monde.


De la rencontre des ambassadeurs au développement de projets concrets

De nombreuses rencontres ont lieu au détour d’événements internationaux. Mais aujourd’hui, de plus en plus, ce sont à travers des voyages que des collaborations se dessinent.

Un réseau d’émissaires d’Ahimsa Fund

De jeunes voyageurs, qui sont souvent des étudiants, partent à l’étranger à la découverte de nouvelles cultures mais aussi de nouveaux modes de travail et de nouveaux projets. Qu’ils gravitent autour du milieu de l’humanitaire ou qu’ils soient en lien avec certains membres d’Ahimsa Fund, ils repèrent des ambassadeurs potentiels, à même d’incarner ou de relayer de grands projets. Ces jeunes voyageurs font donc office de courroies de transmission entre Ahimsa Fund et ses ambassadeurs, au gré de leurs rencontres fortuites. Fortuites ? Gandhi ne serait peut-être pas d’accord, car selon lui :

« Le hasard n’existe pas, le hasard c’est Dieu qui téléphone et qui ne laisse pas son nom. »

Développer les premiers contacts

Une fois qu’un premier lien est tissé avec l’ambassadeur, Ahimsa Fund va s’employer à le renforcer afin de créer de vraies relations de partage – qui bien souvent se transforment en relations amicales. C’est en créant ces liens qu’Ahimsa Fund intègre de nouvelles personnalités à son réseau et que, à leur tour, celles-ci intègrent Ahimsa Fund au leur. L’objectif de la multiplication de ces passerelles est d’aider les ambassadeurs à développer des projets dans leur pays et de permettre à Ahimsa Fund d’essaimer dans le monde entier.

 

Lumière sur 4 ambassadeurs d’Ahimsa Fund

Zelma Lazarus, présidente de Impact India Foundation – Train hôpital

Ambassadeurs Ahimsa Fund : Zelma Lazarus

Qui a dit qu’il valait mieux s’abstenir de regarder la télé ? En sélectionnant ses programmes, on a parfois de bonnes surprises ! C’est exactement ce qui arrive à Jean-François de Lavison il y a 20 ans, quand il tombe sur une émission intitulée Les plus beaux trains du monde, proposant un reportage sur Zelma Lazarus, présidente de Impact India Foundation, et son « Train de l’espoir ». Après avoir éteint son poste, il décroche son téléphone pour la contacter et lui proposer de mettre en place un projet avec le groupe Mérieux. Depuis, Ahimsa Fund est devenu l’ambassadeur d’Impact India Foundation Foundation en développant le même type de projet au Bangladesh, en Afrique du Sud et en Afrique de l’Ouest. Dans le même temps, Impact India Foundation, à travers ses formations, implique Ahimsa Fund dans son réseau en Inde. Résultat ? Déjà deux wagons supplémentaires équipés et la mise à disposition par Ahimsa Fund de matériel et de ses contacts dans les réseaux industriels.

Runa Khan, présidente de l’association Friendship – Bateau hôpital au Bangladesh

ambassadeurs d'Ahimsa fund : Runa Khan

Quand la fondatrice de Friendship a croisé Jean-François de Lavison dans le cadre d’une conférence à Dubaï il y a 3 ans, ce dernier n’a pas laissé passer l’occasion ! Une belle coopération est née depuis. Ahimsa Fund accompagne ainsi le projet de Friendship de dépistage du cancer et lui apporte son réseau d’acteurs de la santé publique, ses contacts à l’OMS ainsi que du matériel et des produits consommables (réactifs, médicaments, produits chimiques, vaccins).

Friendship, un projet ambitieux
Friendship travaille entre autre avec un bateau qui sillonne les fleuves bangladais pour faire de la prévention et dispenser des soins aux populations isolées (nous vous en parlions en juin).

Tony Meloto, président de Gawad Kalinga

ambassadeurs d'Ahimsa Fund : Tony Meloto

Il faut parfois savoir forcer le destin ! Quand les échos de la personnalité de Tony Meloto, de son énergie et de ses projets innovants sont venus aux oreilles d’Ahimsa Fund, Jean-François de Lavison s’est immédiatement chargé de convier le sémillant Philippin au premier Forum Ahimsa*.

Une très belle rencontre qui fit naître le projet de formation des jeunes des bidonvilles de Manille aux métiers de la restauration, en partenariat avec la Fondation Paul Bocuse. Ahimsa Fund s’attèle par ailleurs à aider Tony Meloto à répliquer dans d’autres pays les projets qui ont marché aux Philippines.

*Notons au passage que Tony Meloto sera le prochain hôte du Forum Ahimsa 2019 dans sa Ferme enchantée aux Philippines.

Katherine Marshall, Executive Director, World Faiths Development Dialogue

ambassadeurs d'Ahimsa Fund : Katherine Marshall

C’est lors d’une conférence animée par Kofi Annan, il y a 15 ans, que Jean-François de Lavison et Katherine Marshall ont eu un premier échange qui a amorcé une longue et riche collaboration. Cet échange autour de l’articulation entre la religion et la santé voyait naître un nouveau concept autour de cette complémentarité encore trop inexploitée. C’est précisément sur ce sujet que cette théoricienne du développement international est intervenue, 15 ans plus tard, lors du dernier Forum Ahimsa. Une belle illustration du fait que les ambassadeurs d’Ahimsa Fund sont issus de tous horizons et que leurs apports vont du savoir-faire sur le terrain à l’expertise délivrée au cours de précieuses analyses.

« Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas,
c’est parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles. »

Sénèque

Parfois le monde de l’humanitaire a tendance à se refermer autour de l’individualisme à cause d’un fonctionnement souvent pensé en silo. Avec ses ambassadeurs, Ahimsa Fund lutte contre cette situation et s’applique à construire des ponts entre les organisations. Ces passerelles qu’Ahimsa Fund contribue à créer entre les structures et entre ses différents ambassadeurs visent à apporter des solutions communes pour construire des projets concrets, pérennes et reproductibles. Peu importe les divergences, l’éthique est universelle et, à ce titre, toujours à même de rassembler. De l’éthique et, bien sûr, des ambassadeurs pour l’incarner : en ce sens, la notion de leadership est fondamentale. Elle seule permet de mobiliser, de dynamiser et d’accompagner les compétences de chacun pour construire des solutions au niveau global, dans l’intérêt de tous.

2018-04-23T14:47:07+00:00 septembre 19th, 2017|Leader|