Forum Ahimsa : d’une édition 2015 riche en succès à une édition 2017 plus prometteuse encore

Le monde n’a de cesse d’opposer les individus, d’exacerber les différences. Religion, origine sociale ou ethnique, culture… toutes les composantes des identités sont prétextes à confrontation. Pendant que l’on divise, on ne collabore pas et on se laisse affaiblir. Partant de ce constat, Ahimsa Fund affiche une volonté claire à travers son Forum : prôner l’humanisme comme dénominateur commun et rassembler les gens autour de projets ambitieux.

« Nos différences sont des atouts à partir desquelles nous devons bâtir notre futur, et non des contraintes derrière lesquelles nous cacher. » J.-F. de Lavison

Forum Ahimsa Fund

Les plus cyniques nous qualifieront d’utopistes : nous leur concédons volontiers un certain idéalisme et des rêves ambitieux, mais mis au service d’un pragmatisme qui porte déjà ses fruits.

Le Forum Ahimsa est un moment de rencontres et de dialogues, où l’on apprend les uns des autres pour, au final, construire un réseau et imprimer une dynamique forte à des initiatives dans le monde entier.

Le Forum est un rendez-vous décisif qui a lieu tous les deux ans : une fois sur deux en France, l’autre à l’étranger. Nous reviendrons ici sur les projets et les enjeux d’Ahimsa Fund, sur l’édition 2015 au Cap et ses 90 participants et évoquerons l’édition 2017, qui verra de nouveau Annecy accueillir près de 120 participants de plus de trente nationalités issues de tous les continents.


I) Des partenariats innovants au service de projets d'entrepreneuriat social

Les activités d’Ahimsa Fund

Le leitmotiv d’Ahimsa Fund est de rendre la bonne santé contagieuse. Pour y arriver, l’organisation se déploie autour de deux activités :

  • Garantir l’accès à la santé aux plus démunis en développant des projets de santé publique sur le terrain. Chez Ahimsa Fund, un projet se doit d’être : concret, rentable et pérenne.
  • Organiser un Forum d’envergure internationale tous les deux ans, destiné à réunir tous les acteurs et bâtisseurs de la santé publique mondiale.

Les objectifs du Forum Ahimsa

Pour agir au niveau local, il faut tisser des liens au niveau global. Si la mondialisation a creusé les inégalités, elle porte aussi en elle le remède à ses propres maux : la collaboration internationale. C’est là tout le sens du Forum qui œuvre à :

  • Offrir de la visibilité aux actions, menées sur le terrain, de projets de santé publique du monde entier ;
  • Développer et animer un réseau international des acteurs de la santé publique et le structurer autour de partenariats innovants ;
  • Concevoir de nouveaux modèles économiques et financiers en s’appuyant sur l’innovation et l'entrepreneuriat social, afin de mettre sur pied des projets rentables, pérennes et suffisamment autonomes pour perdurer après l’arrêt de financement.

Qu’est-ce qui différencie Ahimsa Fund des autres organisations ?

La charité n’est pas à la base des motivations d’Ahimsa Fund.

Si « Quand un homme a faim, mieux vaut lui apprendre à pêcher que de lui donner un poisson » (Confucius), Ahimsa Fund propose de tout mettre en œuvre pour que cet homme construise un bateau en sollicitant le menuisier du coin ; qu’il lui apprenne ensuite à son tour à pêcher et qu’ensemble ils développent un petit port de pêche dont une partie des bénéfices serait consacrée au fonctionnement d’un hôpital voisin !

Nous prônons une vision d’ensemble qui n’envisage pas l’action locale sans l’empowerment des individus de la communauté. Soutenus par des concepts innovants issues de la micro-finance, conseillés par des experts, les acteurs locaux sont accompagnés pour devenir eux-mêmes créateurs de richesse.

Qui sont les acteurs d’Ahimsa Fund et sur quels critères sont-ils choisis ?

Ahimsa Fund peut s’appuyer sur des acteurs de la santé publique mondiale de premier plan. Son fondateur, Jean-François de Lavison, a eu l’occasion de rencontrer ces acteurs aux détours d’une longue carrière dans la santé : 35 années dans le groupe Institut Mérieux et dans sa fondation, dédiée à la lutte contre les maladies infectieuses.

Des figures emblématiques de tous les continents, sont choisies par Ahimsa Fund pour leur influence dans leur région d’origine mais aussi pour leur dévouement à leur rôle d’ambassadeur, engagé dans l’accès à la santé pour les plus défavorisés. Ahimsa Fund peut compter sur des alliés de poids, parmi lesquels :

  • Tony Meloto, fondateur de l’association Gawad Kalinga ;
  • la comtesse Setsuko Klossowska de Rola, philanthrope japonaise, artiste pour la Paix de l’Unesco et présidente de la Fondation Balthus ;
  • Michael Moller, directeur général de l’Office des Nations Unies à Genève ;
  • la Burundaise Marguerite Barankitsé, fondatrice de la Maison Shalom et souvent qualifiée dans le milieu de « Mandela au féminin » ;
  • et bien d’autres…

Le saviez-vous ?
Les communautés joue un rôle crucial dans la santé publique mondiale

Au sein des pays les plus défavorisés, c’est autour des communautés que se rassemblent les plus démunis. C’est pour cela que les politiques de santé locale doivent impérativement passer par ces communautés (ou structures d’accueil) pour mettre en place des politiques de santé plus larges et sensibiliser au mieux les populations.

Forum Ahimsa Fund 


II) Forum Ahimsa 2015 : des succès et des espoirs pour la santé mondiale

Le Cap (Afrique du Sud) a connu une belle mobilisation pour la santé mondiale lors du Forum Ahimsa de 2015. On y a vu le ministre de la Santé d’Afrique du Sud, l’archevêque anglican du Cap, la sous-directrice générale de l'OMS ou encore le directeur des relations extérieurs du Global Fund.

Co-organisé avec le Dr Renier Koegelenberg, directeur de l’Ecumenical Foundation of Southern Africa, et Katherine Marshall, directrice du World Faiths Development Dialogue (Georgetown University), l’évènement s’est penché sur quelques projets clés portés par Ahimsa Fund. Les résultats de ces projets ont depuis dépassé toutes les attentes !

a. Des projets innovants autour de communautés identifiées : retour sur de brillants succès

Projet HPV du dépistage du cancer du col de l’utérus

Maggy Barankitsé, avec la Maison Shalom, a présenté aux côtés d’Ahimsa Fund le projet que nous avons mené ensemble au Burundi afin d’y lutter contre le cancer du col d’utérus (en 2030, 95 % des morts dues à cette maladie surviendront dans les pays en développement). Les objectifs étaient les suivants :

  • Installer un laboratoire de dépistage du cancer du col de l’utérus à l’hôpital Réma, Ruyigi ;
  • Exploiter les infrastructures existantes (hôpital Réma, école paramédicale, laboratoire) pour la mise en place du dépistage ;
  • Assurer la viabilité financière à travers des modèles économiques rentables.

Les résultats du projet furent si probants qu’ils firent des émules bien loin des frontières burundaises ! En effet, la communauté tibétaine de Dharamsala (Inde), où vit le dalaï-lama, ou encore Runa Khan, de l’association Friendship (Bangladesh), sont venus demander le développement d’un projet identique pour leur propre communauté.

Projet nutrition et formation aux métiers de la restauration

Soutenu par la Fondation Paul Bocuse, un autre projet présenté par Ahimsa Fund aux côtés de Tony Meloto, de l’association Gawad Kalinga, s’emploie à développer un programme de formation aux métiers de la restauration pour les jeunes issus des bidonvilles des Philippines.

Ce projet est au plus proche de la philosophie d’Ahimsa Fund, qui considère que nous devons redonner à d’autres les talents qui nous ont été offerts. Dans cette perspective, deux étudiants de la Fondation Paul Bocuse iront chaque année effectuer un stage au sein de l’association Gawad Kalinga aux Philippines afin de transmettre leur savoir à des jeunes défavorisés. Dans le même temps, des bourses d’étude seront allouées à deux jeunes Philippins qui viendront se former au sein d’un établissement de restauration français, sélectionné par la Fondation Paul Bocuse.

b. Les projets d’entreprenariat social d’Ahimsa Fund séduisent de plus en plus d’organisations internationales

Ahimsa Fund nourrit des rêves pour améliorer la santé mondiale autour de projets d'entrepreneuriat social… et se réjouit de voir que ce modèle inspire de plus en plus de visionnaires ! OMS, Nations Unies, Gavi, Unitaid, Fonds mondial… De grandes organisations du monde de la santé ont manifesté leur intérêt pour Ahimsa Fund lors du dernier Forum ; des démarches dont elles sont elles-mêmes les instigatrices, honorant ainsi son savoir-faire et sa légitimité. De nouveaux venus qui rejoignent la liste déjà prestigieuse des partenaires d’Ahimsa Fund.

Rappelons que...
Ahimsa Fund est un fonds de dotation à but non lucratif, où toute dépense correspond à une recette. Sans sponsors, le Forum et tous les projets qu’il porte ne pourraient voir le jour. Avis aux intéressés…

c. Le mot du fondateur, Jean-François de Lavison, sur l’édition 2015

« Le Forum Ahimsa 2015 a été beaucoup plus que ce qu’il rêvait d’être. La salle était comble et les participants ont tous exprimé leur satisfaction. Des projets ont germé, d’autres ont mûri au gré des échanges, des réflexions communes et des passerelles érigées de part et d’autre entre les acteurs présents. Ces forums doivent servir d’incubateurs, d’accélérateurs de projets innovants. Nous voyons encore plus grand pour la prochaine édition et, un jour, à force de donner corps tous ensemble à nos rêves, le monde se rapprochera un peu de ce qu’il devrait être. »

III) Forum Ahimsa 2017 : plus de participants, plus de thématiques et toujours plus d’espoir

a. À Annecy du 27 au 30 juin, l’accès au soin pour les plus démunis sera plus que jamais une priorité

Quand ? Du 27 au 30 juin 2017

Où ? Sur les rives du lac d'Annecy, aux Pensières, le centre de conférences de la Fondation Mérieux

Les « têtes d’affiche » :

  • Michael Moller, directeur général de l’Office des Nations Unies de Genève ;
  • Nadia Isler, directrice des objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) ;
  • Dr Marie-Paule Kieny, sous-directrice générale de l’OMS.

Les temps forts du Forum Ahimsa 2017 :

  • intervention de Michèle Boccoz, ambassadrice chargée de la lutte contre le VIH-Sida et les maladies transmissibles ;
  • intervention de Michel Camdessus, président d’honneur de la Banque de France et ancien directeur du Fonds monétaire international. Il présentera le livre qu’il a écrit pour l’ONU : The World in 2050: Striving for a more Just, Prosperous, and Harmonious Global Community ;
  • intervention d’Alain Mérieux, président de l'Institut et de la Fondation Mérieux ;
  • et beaucoup d’autres, à retrouver dans le programme complet.

Les nouvelles thématiques :

  • Comment mettre son leadership au service d’un projet d'entrepreneuriat social ?
  • En quoi l’innovation peut apporter des solutions à l’accès à la santé pour les personnes défavorisées ?
  • Ouverture du Forum au secteur privé : l’entreprise est un acteur clé dans l’accès à la santé des personnes défavorisées ;
  • Continuer à développer des projets de santé dans des communautés par l’entrepreneuriat social.

b. Le Forum prolongé sur demande expresse de l’ONU et de l’OMS !

Alors que le Forum Ahimsa 2017 devait initialement se terminer le 29 juin au soir, il sera prolongé d’une demi-journée à la demande de l’OMS et des Nations Unies. Chacun a demandé l’organisation d’une session (conférence) supplémentaire :

  • Session de l’OMS : engagement des communautés pour la santé locale dans la gouvernance de leur pays ;
  • Session de l’ONU : engagement du secteur privé dans l’atteinte des nouveaux objectifs du millénaire pour le développement.

c. Des projets coopératifs de santé publique sur fond d’échanges culturels

Ce Forum sera également l’occasion de mettre en avant la vie culturelle et artistique issue de cultures qui, en nous distillant un peu de leur art, viendront apporter une touche de lyrisme à ces trois journées. L’Asie sera particulièrement mise à l’honneur puisqu’un Iranien, un Indien et un Japonais interviendront dans leur langue natale sur des extraits de leurs œuvres. La Fondation Omeoart (Boiron) se chargera de l’animation du Forum.

Forum Ahimsa Fund

Ce monde où les inégalités s’accroissent peut ressembler à un cercle vicieux pour les plus démunis. Ahimsa Fund veut créer des cercles vertueux. Nous voulons que demain la dynamique globale s’inverse et que les zones défavorisées du monde puissent à nouveau parler au futur. Un projet dont les premiers résultats ont montré qu’il était réaliste.

Le Forum Ahimsa est la pierre angulaire de ces vastes travaux. Il est le lieu où naissent les grandes dynamiques, où elles sont rendues possibles par les rencontres et les échanges, où les projets mûrissent et où se renforce un réseau international. Ce réseau est mis au service de projets qui multiplient les initiatives au niveau mondial dans le but d’améliorer la qualité de vie des sociétés les plus démunies.

Le rendez-vous de 2017 écrira une nouvelle page, plus belle encore, pour le développement international. Que vous souhaitiez y prendre part ou simplement en savoir davantage, n’hésitez pas à vous rapprocher d’Ahimsa Fund, nous serons heureux d’échanger avec vous et plus encore, de vous accueillir du 27 au 30 juin sur les rives du lac d’Annecy !

 

Ensemble, contribuons à rendre la bonne santé contagieuse.